samedi 29 juillet 2017

American dream - Le gang des rêves - Luca Di Fulvio



Le gang des rêves
Luca Di Fulvio

Editions Pocket




"C'est un monde dont on ne sort jamais. Un monde sans portes ni fenêtres, pensait Christmas. Mais moi, je m'en irai !"




Qui es-tu Christmas Luminita ?

Un enfant grandit entre une mère prostitué et son mac Sal. Les petites frappes du ghetto italien, les figures de gangsters qui ont une réputation à défendre.

Un enfant solaire, habité par une détermination hors du commun. 

Le petit prince du Lower East Side.


De l'arrivée de la mère aux Etats-Unis dans les années 1910 à l’ascension du fils durant les années 1920. La prohibition, les guerres de gangsters, l’opposition entre les bandes Italiennes, Juives, les noirs toujours relégués par tous à des moins que rien. 

Nous sommes à New-York !!

La ville de tous les possibles. 

Le rêve américain. 

De la réussite fulgurante à la chute non moins fulgurante.

La lutte des gamins des ghettos pour survivre.

La rencontre de l'amour par une soirée sordide, une promesse faite à une jeune fille, un amour fou et inconditionnel.

Tout ça cristallisé en Christmas Luminita.

Tout commence par un viol à Aspromonte, Italie, au début du XXème siècle. Sa mère Cetta ne peut échapper à l'ami de son patron, elle n'a que 13 ans.

Naîtra Natale, rebaptisé Christmas par les autorités américaines.
Avec son bâtard, elle quitte l'Italie et part pour le rêve américain. La traversé est rude mais Cetta est déterminée à arriver. 
Ils sont nombreux en ce début de siècle à espérer mieux, ils se bousculent à l'entrée. Ellis Island voit débarquer par millier ces migrants. Beaucoup d'appelés et peu d'élus.

Alors voilà, aujourd'hui je suis tombée amoureuse de Christmas Luminita, un personnage animé par une flamme d'une grande ardeur.

C'est la deuxième fois.

La première c'était il y une vingtaine d'années, le prince Muichkine, L'idiot de Dostoïevski.

Tous deux sont des personnages solaires et attachants. 


Un roman de 943 pages, réjouissant, très noir et extrêmement lumineux et porteur d'espoir.

Un roman cinématographique, chaque scène est visuelle. On se retrouve dans un film de Martin Scorsese.


Un énorme coup de coeur !

4ème de couverture:

New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?


Défi lecture 2017, catégorie 65 : un livre qui ne va dans aucune autre catégorie (sauf celle-là)






samedi 22 juillet 2017

Sombre lumière - Les lucioles - Jan Thirion



Les lucioles
Jan Thirion

Edition Lajouanie



Tyrone a arrêté de grandir depuis la disparition de sa mère, il s'est enfermé dans une bulle. Sourd et muet au monde mais avec une vision assez claire de celui-ci.
Dans sa famille recomposée la vie est agréable et heureuse. 
Puis vient le temps des Lucioles...
Un nouveau parti qui promet le bonheur à chacun. Un engouement général se matérialise autour de ces Lucioles, les élections en est l'apogée. 
Après la fête arrive la douleur, le mépris, les désillusions.
A coup d'autodafé, d'enfermement, d'exclusion, la vie change du tout au tout dans la petite ville de Lanormale-les-Ponts, et dans tout le pays. Le cauchemar commence... 

Dans ce petit roman sous couvert de "fable" un message contre l’embrigadement, le totalitarisme vu par un enfant. Cette histoire nous rappelle les heures les plus sombres de l'histoire du XXème siècle, mais se termine sur une note d'espoir et de retour à la raison.

4ème de couverture:


Depuis la disparition de sa mère, Tyrone ne parle plus et semble ne plus entendre. Il a également arrêté de grandir. Il vit avec son père, sa belle-mère et ses frères et sœurs dans une petite ville tranquille jusqu’à l’arrivée des Lucioles, un nouveau parti politique. Les Lucioles séduisent, promettent des lendemains qui chantent, gagnent le cœur des gens, puis les élections. Vient alors le temps maudit des autodafés, de l’éloignement des vieux et des malades, de la séparation des familles, de la rééducation des jeunes, etc. Le garçon que son jeune âge protège momentanément, survit à cette dictature accompagné de son chien. Ce dernier lui est enlevé...


Jan Thirion signe ici un roman... d’actualité. Le parti qui prend le pouvoir — démocratiquement rappelons-le — fait inévitablement penser aux partis extrémistes, intégristes qui éclosent et séduisent un peu partout. Mais le propos de l’auteur ne s’arrête pas à cette dénonciation politique. Les Lucioles est aussi et surtout un roman d’apprentissage. Le héros découvre au long de ses aventures, une palette de sentiments, bons ou mauvais, qui font et sont la vie. La présence à ses côtés de son chien, puis son absence sont ainsi des moments d’une rare intensité.


La lecture de ce beau roman achevée, on est ému, bouleversé et... rassuré. Car tout ceci n’est qu’une histoire non ?


Défi lecture 2017, catégorie 28: Une dystopie

vendredi 7 juillet 2017

Le mystère des artefacts - Le premier miracle - Gilles Legardinier


Le premier miracle
Gilles Legardinier

Editions Flammarion




Vous connaissez Gilles Legardinier, pour ses comédies, ses feel good books avec chats en couverture. 
Sachez que ses deux premiers romans sont des thrillers, dont un que j'ai particulièrement apprécié, "Nous étions les hommes".
Cette fois l'auteur nous propose un roman à mi-chemin entre ses thrillers et ses comédies.
Rien ne prédisposait Ben Horwood à croiser la route de Karen Holt. Le premier est historien, la seconde est agent du gouvernement Britannique dans une cellule endormie. Mais cela est sans compter sur des vols étranges. 
Alors bien malgré lui Ben est entraîné sur la piste d'un voleur qui ne recule devant rien pour s'approprier d'anciens artefacts.
Mais à quoi peuvent-ils donc servir ? Quelle expérience plus que millénaire vaut l'acharnement de ce mystérieux voleur ?
Au fil des pages l'auteur nous dévoile un secret bien gardé. Jusqu'au postulat final qui m'a mise mal à l'aise de par sa crédibilité.


Entre alchimie, science, humour et une intrigue bien ficelée, j'ai suivi avec délice les aventures de Ben et Karen.
Un travail de recherche considérable a dû être nécessaire pour l'écriture de ce roman.

J'aime retrouver la plume de Gilles Legardinier, il y a de la chaleur dans ses mots, de l'humain dans ses phrases.



4eme de couverture


«- Cette femme m'a tiré dessus.
- Dans notre métier, tout le monde fait ça sans arrêt. Ne jugez pas Karen sur un malheureux coup de feu. Vous verrez, c'est une jeune femme remarquable.
- Qui êtes-vous?
- D'habitude, on est les gars payés à ne rien faire, mais depuis quelque temps on a énormément de travail. Dites-moi, croyez-vous au pouvoir des objets sacrés dont vous parlez dans votre thèse?
- Je traitais surtout des tyrans qui ont cherché à se les approprier. La science a rendu obsolètes beaucoup de théories ésotériques... Dommage, j'aimais bien l'idée que des pouvoirs inconnus restent à découvrir.
- Et si c'était le cas? Si certains pouvoirs se cachaient encore derrière les mystères que nos chercheurs n'arrivent toujours pas à percer? Et si un type assez riche ou une organisation assez puissante était en train de chercher à les réveiller?
- Sérieusement? Dans notre monde si matérialiste, coincé entre les soldes et des compétitions de dopés? Il faudrait qu'il soit sacrément illuminé...
- ...ou qu'il sache quelque chose que nous ignorons. Quelqu'un bouge ses pions dans l'ombre, pour une partie dont les enjeux vont vite nous dépasser. Dans nos métiers, il n'y a pas pire situation. Comme le disait le grand Winston, c'est le meilleur moyen de l'avoir dans l'os.»
Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Dans une aventure qui associe le suspense, I'humour, l'humanité et une intrigue fascinante, il nous entraîne aux confins des mystères de la science et de I'Histoire...


Défi lecture 2017, catégorie 63 : Un livre avec un soleil ou une lune sur la couverture.